La MINURSO n'est pas neutre dans le conflit du Sahara Occidental

La MINURSO est composée de militaires appartenant à des pays qui sont, théoriquement, neutres par rapport au conflit du Sahara Occidental. C'est la raison derrière l'absence de soldats espagnols dans le contingent onusien.

Cependant, depuis un an, la présence de soldats français dans cette mission ne peut plus être acceptée. La France non seulement est un des principaux soutiens en armes, mais aussi, en soutien politique.

Le veto de ce pays, au sein du Conseil de Sécurité, contre l'élargissement du mandat de la MINURSO pour la surveillance du respect des droits de l'homme au Sahara Occidental, permet au Maroc de continuer à réprimer la population civile sahraouie. en toute impunité. Et actuellement, la France se bat pour imposer le plan d'autonomie marocain, notamment au sein du dénommé Groupe d'Amis du Sahara Occidental.

Par conséquent, la France ne peut plus être considérée comme un pays neutre à partir du moment que, sur le terrain, elle s'est mise du côté d'une des parties belligérantes.

Il n'est pas étonnant que le Maroc soit au courant de toutes les activités de la MINURSO. Celle-ci a déjà dénoncé une activité d'espionage suite à la découverte de micros d'écoute dans ses établissements. Il ne serait pas étonnant que derrière cette opération se trouve un officier français, puisqu'il est plus que sûr que les membres français appartiennent tous au service de renseignements de l'armée française.

De ce fait, le Front Polisario est en droit de demander le retrait des officiers français actifs dans cette mission et mettre en cause tout son travail depuis le début.

Par Diaspora Saharaui

Posts les plus consultés de ce blog

Des sénégalaises esclaves en Arabie Saoudite

Sahara Occidental : le site ARSO retire un article dénigrant les responsables de l'Initiative Sahraouie pour le Changement

Sahara Occidental : Voilà pourquoi le Maroc ne veut pas lâcher prise